Facebook Twitter Contact Articles

Connexion


Nom d'utilisateur :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Bienvenue!

Inscription


Prénom :
Nom d'utilisateur :
Email :
Mot de passe :
Vérification du mot de passe :
Sécurité :

En vous inscrivant sur meilleuresCotes.com, vous avez 3 avantages :
  • participez au forum de discussion
  • entrainez-vous gratuitement aux paris en ligne avec le Training Cotes
  • restez informés de l'actualité du monde des paris en ligne

Paris en ligne : les jeux sont faits

logo meilleurescotes.comInternet, le nouveau casino des Français. Le ministre du Budget, Eric Woerth, a annoncé hier soir l'autorisation et l'ouverture à la concurrence des paris en ligne. Jusque là, c'était illégal. Ca ne le sera plus à partir du 1er janvier 2010. Qu'est-ce que ça va changer ?



Les jeux sont faits

Le marché des paris en tous genres entre dans une ère nouvelle. Jusque-là, deux boutiques contrôlées par l'Etat en avaient le monopole, sur tous les supports : le PMU et la Française des Jeux. Deux événements sont venus le battre en brèche : l'Europe, qui prévoit la liberté des services sur tout le continent. La France était sous le coup d'injonctions de Bruxelles. Elle y a résisté un certain temps. Ce qui l'a fait céder, c'est le second événement : Internet. La toile se joue des frontières et les sites de jeux virtuels se sont multipliés, implantés à l'étranger sans autorisation. Il y en a 17 000 dans le monde. Résultat : les trois quart des mises des internautes français sont posées sur des tapis de jeux illégaux. Cela sans contrôle, sans sécurité non plus pour les parieurs. D'où la décision du gouvernement d'ouvrir un marché légal. Ce sera très encadré. Ca ne concernera pas les loteries, ni les machines à sous sur Internet, qui peuvent provoquer des addictions. Il faudra que les opérateurs respectent un cahier des charges très strict pour obtenir une licence, par exemple pour s'assurer que les mineurs ne peuvent pas jouer.

Qui va rafler la mise ?

Il y a énormément de prétendants. D'abord les deux monopoles historiques. Le Française des Jeux et surtout le PMU ont longtemps traîné les pieds mais ils se sont rendus à l'évidence. Le marché des paris en ligne est estimé à plus 500 millions d'euros, dont ils ne ramassent aujourd'hui que quelques miettes. Or c'est aujourd'hui leur principal relais de développement. Ils espèrent, grâce à leur force de frappe en marketing et publicité, ramener les joueurs vers des offres légales. Ensuite, les casinos, qui sont en perte de vitesse en ce moment. Enfin les grandes chaînes de télé, les organisateurs d'événements sportifs, des fournisseurs d'accès Internet qui pourrait s'allier à des sociétés spécialisées... Jusqu'à Patrick Bruel, chanteur mais aussi as du poker. Sans oublier l'Etat bien sûr. Le produit des jeux lui rapporte 5 milliards chaque année. Et les Français dans tout ça ? Chevaux, lotos et casinos, ils y investissent plus de deux millions… par heure. La crise n'a rien changé. Les paris sont un produit de consommation comme les autres. Sans barrières ni sociales, ni morales. Du pain et des jeux : ça reste les besoins de base.


Source : http://www.france-info.com



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Ecrire un commentaire

Nom:
Message:
Plus d'options [+]

< Précédente   Voir toutes les news   Suivante >

Questions-Réponses Forum iPhone comparatif bookmakers bonus comparateur de cotes

Jouer comporte des risques : endettement, dépendance, isolement.
meilleuresCotes.com est un site d'aide à la découverte des paris sportifs en ligne. Ce site offre un comparatif et des avis sur les sites de paris en ligne, des comparaisons de cotes pour les matches de Ligue 1 et d'autres sports chez les différents bookmakers, des conseils pour vos premiers paris et une ligne éditoriale propre au sujet des sports populaires, et des paris en ligne.
Ce site considère les paris en ligne sous leur aspect ludique et ne recommande pas de jouer de grosses sommes. Les jeux d'argent sont interdits aux moins de 18 ans.
meilleuresCotes.com ne pourra être tenu pour responsable des pertes éventuelles des joueurs sur les sites de pari en ligne. Evitez toute addiction.

Site réalisé par Sébastien Vauchel